Cultiver la bienveillance envers soi

Désencombrer? C’est bon pour le moral de se simplifier la vie!

Loin d’être une pratique désuète, le désencombrement revient en force comme une méthode libératoire pour se simplifier la vie! Découvrez l’interview d’Aurélie BETSCH, une maman de 3 enfants adepte du désencombrement!

Le désencombrement consiste à se défaire en conscience de ce qui est superflu et compliqué! Remarquez-vous à quel point nous nous contraignons dans notre quotidien?? Non, mais c’est dingue tout de même!!! Au nom d’une sacro-sainte règle héritée d’habitudes familiales ou irriguant l’inconscient collectif, nous nous obligeons à avoir, faire ou être telle ou telle chose. J’ai dit STOP voilà près de 5 ans pour mon plus grand bonheur! Le désencombrement représente l’un des premiers pas vers la simplicité. Nous avons plus que jamais non seulement besoin de se simplifier la vie mais en plus accès à tout ce qui permet de le faire.

A chacun.e de choisir par quoi commencer et jusqu’où aller. Il n’y a pas de règles à proprement parlé. Juste l’envie et la détermination de se créer une vie simplifiée qui offre de la place pour l’essentiel que nous cachons derrière l’important. Juste des retours d’expériences pour nous aider à trouver le chemin du désencombrement qui est le nôtre! C’est la raison pour laquelle je partage avec vous l’interview d’une adepte du désencombrement.

Après un défi organisé en groupe, je vous livre l’interview de notre ambassadrice du désencombrement, adepte du minimalisme: l’illustratrice Aurélie Betsch.

Cet article fait suite à l’organisation du défi 21 jours pour désencombrer et faire de la place! Un défi lancé sur la page Facebook ARTmonny. Si vous souhaitez être informé.e du prochain défi, abonnez-vous en cliquant ici.

Ce groupe a été créé pour vivre une expérience… Se lancer dans un défi de désencombrement de son espace de vie dans l’objectif de faire de la place chez soi et en soi. Le but ultime étant de se simplifier la vie!
Tous les jours et pendant 21 jours, j’ai proposé un challenge désencombrement du tiroir à chaussettes à la boîte mails, tout était susceptible de passer à la moulinette du désencombrement. Chaque participante s’est alors engagée pendant 21 jours à afficher un commentaire de ce qu’elle a vécu à désencombrer le défi du jour.

bureau rangé
Désencombrer pour se sentir bien chez soi!

Aurélie Betsch a suivi le défi et nous livre son expérience du désencombrement.

Artmonny: Aurélie bonjour, merci d’avoir accepté mon invitation à partager ton expérience du désencombrement. Tout d’abord, peux-tu te présenter à nos lecteurs et lectrices.

Aurélie Betsch (AB): Je suis illustratrice et maman de 3 enfants. J’ai 30 ans.

Artmonny: Pourquoi précises-tu que tu es maman?

AB: Car devenir maman m’a amené à me questionner sur toute ma vie! Je le place en avant car je passe tout mon temp avec mes enfants.

Artmonny: Comment en es-tu venue au désencombrement?

AB: Lorsque j’ai eu mon premier enfant, je passais beaucoup de temps à l’allaiter. Pendant ces longues heures, je me suis découvert un intérêt pour youtube. Parmi les nombreuses vidéos que j’ai pu regarder, celles concernant les “capsule wardrobe” ont retenu mon attention.

En effet, j’étais à la recherche d’une méthodologie pour améliorer la gestion de mes vêtements. Je n’arrivais pas à gérer ma garde-robes pour que ce soit facile dans ma vie de tous les jours.

Une définition de la capsule wardrobe, (en français garde-robe capsule) parmi tant d'autres : « une garde-robe minimaliste composée de différentes pièces qu'on adore porter. » L'idée étant de se constituer un dressing qui nous correspond de A à Z, avec des vêtements qui nous vont et de ne plus s'encombrer du superflu.

Artmonny: Qu’entends-tu par le fait que ta garde-robes n’était pas facile à gérer?

AB: Je perdais du temps à réfléchir à ce que j’allais porter en fonction des couleurs qui m’allaient le mieux et de l’énergie pour réaliser une tenue coordonnée.

Une maison, 3 enfants et des tiroirs vides!

Artmonny: Quelle a été pour toi la plus-value du désencombrement?

AB: J’ai des tiroirs vides!… Peu de bibelots et cela me facilite grandement le ménage. Savoir que j’ai de la place dans mes placards me permet de m’acheter des objets parfois encombrants, tout en m’assurant de pouvoir les ranger. Ce qui me permet de limiter le nombre d’objets exposés et ainsi de faciliter l’entretien de la maison!

placard vide
Illustration d’Aurélie BETSCH – Blog La famille belette –

Artmonny: On a l’impression que le ménage et le rangement ont guidé ta pratique du désencombrement?

AB: Oui! Le ménage et le rangement étaient des sujets réguliers de désaccord entre mon époux et moi. Le désencombrement contribue donc à la sérénité familiale.

Artmonny: As-tu ritualisé ta pratique du désencombrement ou as-tu désencombré une bonne fois pour toutes!?

AB: Le désencombrement ne s’est pas fait en une fois. Et nous avons pris l’habitude de désencombrer deux fois pas an pour nous séparer des cadeaux et choses dont on n’a pas besoin. Je désencombre en décembre, avant de recevoir les cadeaux de Noël et pendant l’été quand j’accueille du monde à la maison. C’est alors un plaisir de désencombrer pour les recevoir!

la magie du rangement
Aurélie applique la méthode de Marie Kondo.

“Un jouet qui entre pour un jouet qui sort”

Artmonny: Plus concrètement, que désencombres-tu? Tu ne dois quasiment rien avoir à jeter?

AB: Principalement, les jouets des enfants. Dès qu’ils sont cassés ou qu’il manque des pièces, les jouets trainent et les enfants ne jouent plus avec. De plus, pour les anniversaires, nous avons une règle: Un jouet qui entre pour un jouet qui sort.

Artmonny: Que fais-tu des jouets que tu désencombres?

AB: S’ils sont en état, ils sont donnés à Emaüs. Les autres sont brûlés pour nous chauffer. En effet, nous avons principalement des jouets en bois.

Artmonny: Comment tes proches vivent-ils cette façon de faire ? Pas simple pour eux de savoir que leurs cadeaux seront inévitablement désencombrés?

AB: J’ai la chance d’avoir une famille très compréhensive. Elle n’adhère pas forcément mais elle accepte. Pour les membres de la famille dont le langage de l’amour est les cadeaux, nous avons eu une conversation plus profonde et sincère afin de trouver une façon de faire qui soit satisfaisante pour tous. Et cela a très bien fonctionné!

Aurelie fait référence au langage de l’amour “cadeau”. Voici le livre qui vous donnera toutes les clefs de compréhension des différents langages de l’amour.

Le tri se fait à l’entrée

Artmonny: Et pour les vêtements des enfants?

AB: J’achète peu. Le tri se fait à l’entrée! J’ai une liste minimum de vêtements. L’ensemble des vêtements des enfants entre dans une commode IKEA d’1m20 de large et contenant 4 tiroirs. J’ai aussi une petite penderie.

Artmonny: J’imagine que tes enfants sont alors souvent habillés de la même façon. Comment gérez-vous le regard des autres?

AB: J’habite à la campagne! Je crois que c’est aidant pour se détacher du regard des autres. Je n’ai pas de critique sur ce sujet. Ce d’autant plus que mon aîné, le seul en âge d’être scolarisé, ne va pas à l’école. Nous faisons l’école à la maison.

Artmonny: Est ce que tu déroges parfois? Existe-t-il une catégorie dans laquelle tu ne désencombre pas?

AB: Oui! La couture! Je ne peux me résoudre à jeter les chutes à la fin d’un projet. Je peux les garder plusieurs années car je sais que je les utiliserai pour un prochain projet. De plus, quand je suis en cours de création, je ne range pas tant que ce n’est pas terminé. Donc au final pas de désencombrement et pas de rangement non plus! Il me faudrait un atelier pour vire ma passion couture librement. De même pour le dessin…

Artmonny: Tu as suivi le défi 21 jours pour désencombrer et faire de la place lancé sur ma page Facebook. Qu’en as-tu pensé?

Je n’avais rien à désencombrer

AB: C’était terrible! Quand un thème était annoncé, je me disais, mince, j’ai rien à désencombrer! Par exemple, dans ma salle de bain, je n’ai que peu de produits de toilette et ne me maquille pas, donc…

Artmonny: Tu as dû te sentir fière!

AB: Oui, cela m’a permis de me rendre compte que le désencombrement faisait désormais parti de mes habitudes! Ma boîte mail est vidée tous les jours et je pratique le Bullet Journal pour la programmation de toutes mes tâches.

Si vous voulez découvrir ce qu’est le Bullet Journal, je vous invite à lire cet article en cliquant sur le titre: le BuJo: découvrez une pratique qui me fait du bien!

Si vous voulez être accompagné.e pour créer votre propre Bullet Journal, je vous invite à demander votre vidéo gratuite en renseignant le formulaire que vous trouverez en cliquant ici.

Artmonny: Alors? Quelle est la prochaine étape?

AB: Je suis dans une nouvelle démarche qui est une suite du désencombrement. Aujourd’hui je mène un gros travail pour arriver au “zéro déchet”. J’évite les supermarchés. Je fais le marché pour acheter mes fruits et légumes. Je souhaite vraiment réduire les déchets produits par ma famille.

Artmonny: Si tu devais donner un conseil aux personnes qui souhaitent se lancer dans le désencombrement, ce serait lequel?

AB: Il faut être prêt pour le faire! La démarche doit partir d’une nécessité. Pour moi c’était le besoin de me simplifier la vie pour vivre dans une maison rangée. Si on ne vit pas mal les choses, il n’y a aucune raison de changer.

Le désencombrement c’est faire du vide dans sa vie pour gagner en liberté! Pas de pression! A chacun son rythme!

Aurélie betsch

Pour en savoir plus sur la démarche initiée par Aurélie, vous pouvez lire son article Je suis devenue minimaliste grâce à mes enfants.

Et vous? Pratiquez-vous le désencombrement? Si oui, Que vous apporte-t-il? Si non, que vous faudrait-il pour vous lancer?

🚀🚀 En ce moment un défi de désencombrement se prépare! Vous avez jusqu’au 30.11 pour participer! Ensuite, les participations seront closes. Pour en savoir plus ou commander votre calendrier – cliquez ici.

Sonnya GARCIA

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *