Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 11: L’égo alimentaire ou Détecter les injonctions de notre critique intérieur…

Après avoir parlé d’EGO-ïsme hier, nous évoquons aujourd’hui l’EGO alimentaire.

Encore lui! L’égo est-il à ce point présent dans nos vies qu’il influencerait notre façon de nous alimenter?

Non, non… L’égo dirige et oriente juste complètement notre vie si nous ne prenons par garde, c’est tout…

Ego désigne le moi, c'est-à-dire la représentation et la conscience que tout individu a de lui-même. L'ego est souvent perçu comme la substance de notre personnalité, dans le domaine psychologique. Dans le domaine spirituel, l'ego est plutôt vu comme ce qui nous empêche d'atteindre une forme de vérité, de profondeur.En philosophie, il s'agit du sujet pensant. linternaute.fr

J’aime beaucoup la métaphore du singe pour évoquer l’égo.

Image associée

La métaphore du singe sur l’épaule est utilisée en management.

L’écrivain et illustrateur américain Danny GREGORY a publié “Shut your Monkey” How to Control Your Inner Critic and Get More Done (Anglais) –  2016.  “Faîtes taire votre singe”

Il nous amène à la rencontre de petits singes, qu’il a dessiné, et qui squattent plus ou moins tous notre épaule et nous empêche d’avancer.  

Résultat de recherche d'images pour "shut your monkey"

Voici un extrait du livre qui nous présente Le gaffeur qui nous empêche d’agir en nous rappelant à quel point nous sommes nuls … Tu ne peux pas faire ça! N’essaie même pas!…, le perfectionniste, le commère, le faux ... Tu es un imposteur, tout le monde sait que tu es incapable de faire ça …, le parano, le saint … Tu es coupable et puéril…

Il explique que ces singes ont un message pour nous et que plutôt que des les croire sur parole, il est opportun de comprendre quelle peur ils nous révèlent pour aller au-delà.

Aujourd’hui le défi consiste à écouter notre égo dans les messages limitants (obligatifs ou censurants) quant à notre alimentation.

Ceci pour mieux s’en libérer et retrouver un regard d’enfant, loin des messages aussi contradictoires qu’inadaptés que nous avons pu engrammer.

Mon égo alimentaire me dit que:

Akhenaton me répond: “Rien de particulier”. En revanche, les idées fusent quand je lui demande ce que papa et maman l’obligent ou interdisent dans son comportement alimentaire.

Il me dit pêle-mêle:

  • Ne pas manger ce qui est gras,
  • Ne pas manger ce qui est sucré,
  • Ne pas se resservir à manger,

J’ajoute:

Interdictions de:

  • Ne pas parler la bouche pleine,
  • Ne pas quitter table la bouche pleine,
  • Ne pas se lever en cours de repas,
  • Interdiction absolue d’avoir des boissons sucrées à la maison (sirop compris),

Obligations de:

  • Manger des légumes à tous les repas,
  • Boire plus, toujours plus d’eau,
  • Manger des petits déjeuners et goûters “faits maison” dans la mesure du possible
  • Manger en petite quantité et de bonne qualité,
  • Manger majoritairement BIO et sans gluten,
  • Faire la chasse aux calories vides,
  • Bannir les plats cuisinés…

J’en aurai d’autres sur les courses faites au marché et la cuisine de légumes fraichement sortis de terre dans la catégorie obligations.

C’est grave docteur?

Avec le recul, je me dis que ce n’est pas la fête tous les jours à la maison…

A la lecture de ces injonctions de mon égo, je prends un peu peur…

Alors là, je reconnais le WORRIER de Dany GREGORY – Le soucieux qui nous pousse à nous inquiéter de tout “Parce que lorsque l’on se fait du souci à propos de tout, au moins, on est prêt pour n’importe quelle catastrophe.”

Quelle peur est sous-jacente? En ce qui me concerne, c’est la peur de faillir, d’être un mauvais parent qui nourrit mal son enfant et par la faute duquel il est en surpoids. Bouh!!!!! La mauvaise maman!!!!

Les auteurs nous invitent ensuite, à revêtir notre regard d’enfant pour voir le monde tel qu’il est et non tel que nous le transformons à travers les lunettes de notre égo.

Akhenaton me dit: “super, ça va être facile pour moi. C’est quoi regarder avec un regard d’adulte?”

Je lui réponds que c’est: Ne plus voir les choses telles qu’elles sont vraiment. La connaissance et le savoir nous font voir les choses avec une interprétation et souvent une catégorisation binaire BIEN VS MAL.

Manger des légumes BIEN

Boire des boissons fluorescentes PAS BIEN

Alors que finalement... Qui sait?

Trop de dogmatisme, s’appuyant sur des fondations instables, ne peut perdurer. De plus, les résultats obtenus sont plutôt médiocres.

Nous sommes relativement strictes dans notre famille, et pour autant, des zones d’insatisfactions dans le domaine alimentaire demeurent.

Alors je répète, qui sait?

Ah oui! c’est vrai la sagesse ancestrale du corps. 11 ème jour de défi et je n’ai toujours pas son 06…

Je continue l’exploration et tente de chausser mes lunettes d’enfant.

En même temps, j’en comprends, que là aussi, il convient peut être juste de se déculpabiliser!

Sonnya ce n’est pas si grave si tes enfants mangent de la gomme de tartre dans une glace industrielle…

Non, désolée, vraiment je n’y arrive pas!

Par contre, je peux me dire que je fais de mon mieux pour assurer une nourriture saine. Pour chausser les lunettes en mode “regard d’enfant” on repassera…

Et vous? Que vous dicte votre égo alimentaire?

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *