Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 12: Apprendre des enfants ou Tester le vrai lâcher-prise

Au secours!!!! Aujourd’hui je suis obligée de lâcher sur une demande qu’Akhenaton nous fait depuis des semaines:

“Papa, Maman, ce soir c’est moi qui régale!” Autrement dit, “Papa, Maman, est-ce que je peux préparer le repas pour toute la famille ce soir?”

Notre réponse a toujours été: “Euh…………………………….. NON!”

Il a eu beau insister, nous n’avons jamais cédé. On lui permettait bien de faire cuire un oeuf au plat ou un steak mais jamais au-delà. Ah si, il pouvait aussi faire la vinaigrette de la salade. Mais de là à lui confier un repas complet…

Mon mari et moi craignions:

  1. De ne rien avoir à manger au final,
  2. D’avoir une cuisine sans dessus-dessous … au mieux,
  3. De n’avoir plus de cuisine du tout … au pire … et de devoir appeler les pompiers,
  4. De retrouver un bout de son doigt dans l’évier et de devoir aussi appeler les pompiers.

 

En même temps, je suis engagée vis à vis de moi même rappelez-vous… Donc je respecte mon engagement et vais au bout du défi.

Le défi aujourd’hui est d’apprendre de nos enfants en les laissant choisir et préparer le repas que nous allons manger ensemble et le tout … en musique.

… Moi qui disais justement hier que j’avais du mal à chausser les lunettes d’enfants … Cela tombe à point…

Akhenaton, aujourd’hui, c’est toi qui décide de ce que nous déjeunons – Depuis la liste de courses jusqu’au service à table.

Il est enchanté et écrit la liste suivante:

  • Filets de poulet
  • Concentré de tomates
  • Nouilles chinoises
  • Ail semoule
  • Oignon

Ok, il n’y a pas de légumes, mais c’est correcte.

Durant les courses, son frère cadet ajoute de la polenta. J’acquiesce.

De retour, nous organisons la cuisine, lançons la musique préconisée par les auteurs du défi – La chanson des Gastronomes – De Christine Joyeux et nous mettons au travail. Je laisse faire et n’interviens que pour aider sur demande et chanter la chanson.

Vite Vite, Vitamines, qui vous donnent bonne mine,

Nous les gastronomes, on cuisine en chantant, ce qui va vous mettre en forme.

Je vous laisse vous faire votre idée de cette comptine mais cela a eu la vertu de créer l’espace pour une cuisine très légère et ludique.

Avec la polenta, nous avons fait une galette à laquelle le petit frère d’Akhenaton a jouté de la sauce tomate. Why Not? C’était plutôt réussi. …J’avais fait l’impasse sur les légumes, je ne pouvais pas aussi lâcher sur le “sans gluten”…

Comme nous sommes dans la journée Apprendre de ses enfants, je vais au bout des choses et réponds oui quand Akhenaton me dit “je peux écrire l’article sur le blog?”.

Voici son texte:

Je trouve que ma maman exagère en disant qu'il n'y aura plus de cuisine! J'avoue, un doigt dans l'évier je comprends, mais plus de cuisine, elle en fait un peu trop là... Quand ils disent euh........... NON! Je dis euh.............OUI.
Je vais vous dire ma recette. Les ingrédients sont notés au début. D'abord faîtes bouillir de l'eau, salez-la un peu, mettez les oignons dans une poêle, laissez les dorer ou griller. Quand l'eau boue, mettez les nouilles chinoises dans l'eau, mettez les filets de poulet dans la poêle, laissez 5 à 8 minutes. Mettez le concentré de tomates sur les filets de poulet puis une pincée d'ail semoule. Quand le poulet est doré, vous pouvez vous régalez. Bon Appétit!

Le résultat le voici:

Une belle dose de lâcher prise. Je pense que cela aurait pu être plus exotique (je craignais le sucré-salé douteux …) mais finalement je me suis rendue compte que mon fils aîné est bien plu capable que je ne le pense.

Il gère très bien les cuissons, il range au fur et à mesure, demande quand il a un doute. Une belle leçon pour moi.

Les auteurs précisent dans cette page du défi que les parents conscients apprennent à leurs enfants que tout existe. Que les choses ne sont pas simplement bonnes ou mauvaises, justes ou fausses.  Qu’elles sont!

Je ne sais pas si j’ai été une maman plus consciente que d’habitude sur ce temps de préparation de repas mais j’ai permis à mon enfant d’exprimer son potentiel et ça, c’était magique!

A vous de jouer!!!

Et pas d’excuses! Si vous n’avez pas d’enfant, empruntez ceux des autres! Ils en seront probablement ravis.

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *