Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 16: Incohérences & Authenticité alimentaire ou la journée des Autorisations

Incohérences et Authenticité…? Allons-nous par hasard parler de nos contradictions? Vous savez quand nous savons parfaitement ce que nous devons faire et que, bien entendu, nous faisons strictement l’inverse…

… Le matin 7H30: Je sens qu’il serait bien d’arrêter de manger du chocolat en soiréeComprenez, il faut vraiment que j’arrête de manger du chocolat blanc fourré au caramel beurre salé 30 minutes avant d’aller me coucher –

… Le soir même 22h30: Hummm!! Il est trop bon ce chocolat. Je dois penser à en racheter, il y en a presque plus…

Toute analogie avec un fait tiré de la vie réelle est fortuit

Les auteurs nous invitent tout d’abord à regarder une courte vidéo qui met en scène une famille dont les enfants (jeunes adolescent.e.s) ont jeté le repas de noël à la poubelle car ils ne veulent pas avaler le foie malade d’un animal mal-traité (foie gras) ni le vin confectionné avec du raisin bourré de pesticides. Les parents tentent de justifier leur comportement mais rien n’y fait.

Si vous êtes intigué.e, cliquez ici pour le regarder.

Le défi du jour consiste à noter ce que l’on se dit sans jamais ne le faire, sans finalement ne jamais passer à l’action!

Et de préciser, que vivre des incohérences est tout à fait normal pour un être humain. Ouf….L’idée est de se positionner en observateur et de faire taire la petite voix intérieure qui nous jugerait.

Trois exercices sont alors proposés:

  1. Lister ce que je me dis et ce que je fais en vérité
  2. Lister ce qui pourrait convenir à mon corps et que je ne fais pas
  3. Lister ce qui ne convient pas à mon corps et que je fais quand même

Je vous passe le détail des listes et vous livre les trois actions que nous avons décidé Akhenaton et moi de mettre en place aujourd’hui.

Akhenaton
Dans la catégorie 2: Manger avec les doigts et Parler à table
Dans la catégorie 3: Manger assis
Moi
Dans la catégorie 1: Porter ma montre toute la journée car elle m'indique les calories dépensées et que je me dis que je ne fais pas de sport alors que je dépense tout de même des calories toute au long de la journée
Dans la catégorie 2: Manger toutes les trois heures, Manger en silence

Mon mari a moyennement apprécié l’idée que notre fils mange toute la journée avec les doigts. En même temps, vous me croyez si vous le voulez mais cela n’a pas été si dérangeant. Dès lors que nous l’avions accepté et que c’était clair que c’était autorisé – c’est presque passé inaperçu.

J’ai enfin mangé sans n’avoir besoin d’ouvrir la bouche pour parler.

J’ai souvent eu cette intuition, confirmée, que manger la bouche fermée est aidant pour moi. Cela m’évite d’avoir le ventre qui gonfle. Sauf que je n’adaptais pas la bonne stratégie. Jusque là je m’époumonais à faire taire les enfants; alors que la clef était si simple.

Il suffisait que je prévienne les personnes avec lesquelles je partage le repas que je ne souhaite pas parler. Et vous avez quoi? Cela marche bizarrement beaucoup mieux!!

Et la cerise sur le gâteau fut qu’autorisé à parler, finalement Akhenaton a moins parlé que d’habitude. C’est beau le lâcher prise.

Quant à cette histoire de manger avec les doigts, il n’y pensais plus au repas du soir. Je lui ai alors posé la question. “Alors? c’était comment de manger avec les doigts? Il m’a répondu avec détachement: “Pas mal”. A mon avis, nous n’en entendrons plus parlé.

Enfin, je me suis autorisée à manger tout au long de la journée – uniquement guidée par mes envies. Contrairement à ce que je pensais:

  • Je n’ai pas mangé au petit déjeuner
  • Bu un thé à 8h00
  • Bu un café à 11h30 en préparant le repas (je ne me le serai pas autorisé sans le défi)
  • Manger un risotto à la courgette à 12h15 (dans un bol chinois avec baguettes)
  • Bu un thé et un café à 16h00 avec trois speculoos
  • Manger des grosses frites maison et une demi tomate farcie à 18h00

Là, il est 20h20 et je me sens encore repue. Je crois que j’ai mangé la frite de trop… Raté pour le hara hachi bu

Je suis vraiment satisfaite de cette journée car j’ai réussi à observer sans juger, à ne pas me crisper en voyant mon fils de 9 ans manger son yaourt avec les doigts, à me respecter et à donner de la valeur à mes ressentis malgré les règles de bien-séances.

Je me sens légère ce soir…

Je vous invite à essayer. Posez-vous la question.

Qu’est ce que vous savez bon pour vous et que vous n’osez pas mettre en place? Dès que vous avez la réponse, faîtes le sur la journée et observez ce qui se passe.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *