Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 22: L’expérience du riz ou quand le taux vibratoire de nos molécules d’eau influence notre état de santé

L’expérience du riz! Cela vous dit quelque chose? Certain.e.s d’entre vous connaissent sans doute déjà.

Préparez deux pots en verre identique de riz cuit. Sur l'un collez un morceau de papier sur lequel vous écrivez "Je t'aime"; sur l'autre un morceau de papier sur lequel vous écrivez "Je te déteste". Laissez passer 5 à 15 jours durant lesquels vous direz des mots d'amour au premier petit pot et des mots de haine au second. Vous remarquerez alors que le riz contenu dans le second pot noircit et pourri beaucoup plus rapidement que celui contenu dans le premier.

Le défi du jour consiste à tester nous-mêmes cette expérience.

J’en suis ravie car j’ai lu cette expérience à plusieurs reprises sans ne jamais prendre le temps de faire le test par moi même. Et quand je suis sceptique, j’aime l’être intelligemment en testant par moi même pour me faire ma propre idée… cela tombe à pique!

Akhenaton est ravi. Il récupère deux pots en verre qui étaient en attente d’aller dans la benne, les nettoie et fait cuire 125 g de riz.

Ensuite, il crée deux petites feuilles sur lesquelles il inscrit “Je t’aime” et “Je ne t’aime pas”… je pense que “je déteste” était trop fort pour un hypersensible comme lui… J’avoue que cela m’allait mieux également…

Nous les avons placés dans l’entrée et disons un mot approprié en fonction du pot à chaque fois que nous passons devant.

Ces résultats sont le travail du Dr MASARU EMOTO. Ces confrères scientifiques ne le soutiennent pas tous. En cliquant ici, vous pourrez lire un article d’universitaires de Poitiers qui ont protocolisé scientifiquement l’expérience pour lui donner plus de crédit.

Quoi qu’il en soit, la base de son travail vise à prouver que:

Les pensées influencent le taux vibratoire de l’eau.

Les auteurs du défi des 100 jours pour une alimentation consciente nous rappellent alors que le corps humain est constitué à + de 70% d’eau.

Aussi, nos pensées mais également notre environnement influenceraient directement la qualité de + de 70% des molécules qui constituent notre corps.

Cela donne à réfléchir…

Voici le lien vers une interview du Dr EMOTO réalisée par Lilou Macé pour la TV de Lilou.

Il explique qu’il étudie des cristaux d’eau exposés à différents environnements et que leur qualité diffère largement.

L’eau réagit aux sentiments, à la musique, aux mots, aux pensées.

J’en conclue que:

Comme se dire des mots doux revient à être bienveillant.e envers soi et que se dire des mots doux augmente le taux vibratoire de nos cellules,

Être bienveillant envers soi augmente le taux vibratoire de nos cellules et par là nos chances d’être en bonne santé.

Je ne prends pas beaucoup de risque en l’affirmant car cette hypothèse a été à maintes fois prouvée.

Pourtant pratiquer la bienveillance envers soi ou l’auto-compassion est loin d’être naturel.

Pour la plupart d’entre nous, nous sommes beaucoup plus exigeant.e et dur avec nous-même qu’avec les autres.

Il est aisé de remarquer que nous avons tendance à nous flageller dès lors que nous échouons ou nous tenons responsable d’un dysfonctionnement ou d’un trouble.

Ces pensées négatives ont tendance à nous rendre malade au sens figuré … comme au sens propre du coup…

Je ne peux donc que vous inviter à cultiver la bienveillance envers vous!

Pour ma part, c’est un travail que j’ai réalisé en ateliers en 2015 et cela a grandement amélioré ma vie.

J’ai décidé de créer une formation en ligne “Les 5 piliers pour cultiver la bienveillance envers soi et transformer sa vie “ qui sera disponible en avril prochain. Pour en savoir plus, cliquez ici.

C’est un travail de longue haleine, aussi d’ici là, et si vous êtes intéressé.e vous pouvez débuter dès aujourd’hui en:

  1. Réalisant une boîte d’auto-compassion Insérer dans une toile boîte de petits mots gentils que vous dîtes facilement aux autres. 2 à 3 fois par semaine ou plus, tirez au sort un mot pour vous-même. Si vous le souhaitez, je pourrai partager mes propres petits mots de la boîte que l’on a réalisé à la maison.
  2. Travaillant à l’aide d’un cahier d’exercices.

 

Petit cahier d'exercices de bienveillance envers soi-même

Je n’ai pas testé moi même ce cahier, alors n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous trouvez ce petit cahier efficace et aidant.

Finalement,

Peu importe le moyen, Apprendre à s’aimer ou à tout le moins être moins dur avec soi-même est une clef de votre bonne santé à long terme. Alors, un effort, soyez indulgent.e avec vous-même!

Si vous ne le faites pas directement pour vous, faîtes le pour résorber le déficit de la sécurité sociale! 🙂

Et partagez vos techniques dans les commentaires.

A demain,

Sonnya

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *