Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 25: FELICITATIONS! ou l’art du Bilan & Bravo

Les auteurs aujourd’hui nous félicitent.

BRAVO! Vous avez effectué 1/4 du défi!

Puis nous invitent à dresser un bilan de ces 24 premiers jours.

Un proverbe allemand dit:

Aujourd’hui est l’élève de hier.

J’ajouterai à condition que l’élève apprenne et révise ces leçons régulièrement.

En bonus, s’auto-congratuler pour notre persévérance dans ce début du défi.

Nous sommes invité.e.s à passer en revue 10 thèmes:

  1. Relire les 25 premières pages du défi et s’attarder sur nos succès et ce sur quoi nous sommes les plus reconnaissant.e.s. … Bon pour le moral quand on a tendance à oublier ou minimiser nos réussites ….
  2. Noter nos déceptions ou les choses pour lesquelles nous nous sommes engagées et que nous n’avons pourtant pas menées à bien ou pas jusqu’au bout. … Bon pour se rappeler que nous nous sommes engagé.e.s vis à vis de nous-mêmes et que ce défi demande des actions pour produire des effet…
  3. Identifier des outils, exercices, modes de faire qui nous ont plu ou qui ont convenu à notre corps et programmer leur ritualisation. … Rien de tel pour intégrer à notre quotidien de nouvelles bonnes habitudes ….
  4. Déterminer dans notre entourage une ou plusieurs personnes avec lesquelles nous pourrions partager le défi et qui pourraient être soutenantes. … Rien de tel que d’avoir un ami de challenge qui puisse comprendre et vivre avec nous nos hauts et nos bas …
  5. Lister ce que nous avons appris de nous-même, de notre alimentation. … La capitalisation du retour d’expériences sera plus aisée si elle est faite régulièrement plutôt qu’au bout de 100 jours …
  6. Ecrire notre ressenti vis à vis des résultats atteints. … Quelles étaient nos intentions de début de défi? Où en sommes-nous par rapport à leur état de réalisation? …
  7. Se pardonner si l’on garde du ressentiment envers nous au sujet de notre participation au défi des 100 jours pour une alimentation consciente. … Il est vrai que continuer avec un fort regret ou une grande déception ne ferait que minimiser les chances de succès à venir. Autant s’en libérer…
  8. Être authentique et répondre à la phrase: “Si je n’avais pas peur, je …” … Cela nous permettra de dépasser une peur inconsciente qui pourrait nous bloquer et ainsi nous autoriser à faire le meilleur pour nous-même…
  9. Faire un bilan de nos premières intentions. … Ainsi nous pouvons les conforter ou bien les faire évoluer en fonction des apports de la réflexion menée en répondant au 8 premières questions …
  10. Célébrer nos victoires! … Seul.e ou avec votre ami.e de challenge … Rien de tel pour s’apporter de l’amour et de la reconnaissance …

Pour notre bilan à Akhenaton et moi, il ressort que:

Il est établi que:

  • Nous mangeons dans une ambiance plus silencieuse, et totalement en silence en ce qui me concerne,
  • Nous pratiquons une séance de méditation tous les soirs dans le rituel du coucher,
  • Nous cultivons la bienveillance envers nous en identifiant chaque matin nos réussites de la veille en lien avec le défi,
  • Nous mangeons moins. Je dois vous préciser que la règle du Hara Hachi Bu m’a marquée. J’ai longtemps réfléchi à comment faire pour savoir que l’on remplit notre estomac à 80%? J’ai trouvé une astuce. J’ai diminué de 20% les portions dans nos assiettes. En plus, nous nous sommes achetés des bols individuels différents pour chacun – dont la taille pourrait représenter celle de notre estomac. Cela aide à prendre conscience de la quantité de nourriture avalée par rapport à la taille de notre estomac et en plus c’est ludique… Je vous le recommande!
  • Akhenaton demande intérieurement à son corps de quoi celui-ci a besoin avant de prendre son petit déjeuner,
  • Je m’autorise à manger quand j’ai faim, ce dont j’ai envie et non manger quand c’est l’heure, ce qu’il y a de prêt.

Il reste à pérenniser:

  • L’implication d’Akhenaton dans la préparation des repas,
  • Manger plus régulièrement en conscience,
  • Boire plus d’eau,
  • Le rituel des repas à partager sur ardoises,
  • Le rituel d’Akhenaton proposant de séparer le contenu de son assiette en deux pour s’interroger à mi-assiette sur sa satiété,
  • Le rituel des fleurs chaque vendredi en signe de reconnaissance et pour entretenir cette relation nouvelle à la nourriture,
  • Introduire une détox liquide deux jours dans l’année.

Il reste à tester:

  • Prendre mon petit déjeuner terrasse en ville (je n’ai pas pris le temps de le faire).

J’ai une déception quant au défi, j’imaginais qu’à cette étape j’aurai testé plus d’exercices et outils pour savoir quelle alimentation me convient le mieux (sans gluten, sans sucre…) mais cela va sans doute venir…

Enfin pour ce qui est de partager le défi, vous êtes tous et toutes autant d’ami.e.s de challenge car le fait de savoir que je dois écrire tous les soirs m’impose une rigueur et une discipline fabuleusement aidante! J’en profite pour vous remercier!

Nos intentions restent identiques:

Pour Akhenaton: Il s’agit de maigrir,

Pour moi: Trouver une alimentation qui nourrit durablement mon corps et Trouver une relation équilibrée à la Terre dans ma consommation et ma gestion des déchets.

Enfin, identiques à ceci près que j’ajoute en ce qui me concerne:

Renouer avec mon rôle de parent nourricier en conscience et en toute déculpabilisation.

J’en profite aussi pour me féliciter du défi dans le défi d’avoir écrit un article par jour ses 25 derniers jours. C’est aussi très apprenant pour moi dans mon écriture et l’analyse du défi.

Je finirai en partageant une citation de Robert Fritz qui me porte particulièrement en cette rentrée:

Si vous limitez vos choix seulement à ce qui semble possible ou raisonnable, vous vous déconnectez de ce que vous voulez vraiment, et tout ce qui reste est un compromis.

Et vous? Que voulez vous vraiment et que feriez-vous si vous n’aviez pas peur…?

ARTmonyeusement vôtre,

Sonnya

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *