Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 31: Le mandala alimentaire et sonore ou manger avec les yeux et les oreilles

31ème jour ou le temps de manger avec les yeux et les oreilles.

Aujourd’hui les auteurs du défi nous invitent à nous concentrer sur 2 de nos 5 sens.

Réaliser un mandala alimentaire et sonore.

OK?! Qu’est ce que cela peut bien vouloir dire?

Mandala, ça vous parle?

Terme sanskrit qui signifie cercle, le mandala prend une place de plus en plus importante dans l'apprentissage du développement personnel.

Gestion du stress, vide-méninge ou encore décontracteur cérébral, le coloriage d’un mandala se démocratise pour se substituer aux anti-stress.

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de le colorier mais de le manger.

Résultat de recherche d'images pour "mandala"

J’utilise le coloriage du mandala quand j’ai besoin de faire une vidange de mon esprit. La méditation est une technique préventive pour moi mais quand j’ai le crâne sous pression, je colorie un mandala et écrit sur une feuille tout ce qui me vient en tête pendant mon coloriage.

Un mandala à manger

Un mandala alimentaire consiste à réaliser une figure symétrique en cercle avec des aliments à manger ensuite;

Voici un exemple pioché sur google image:

Image associéeEffectivement c’est apétissant.

En même temps, au moment où je vous écris c’est le jour de la rentrée scolaire et je n’ai absolument pas eu le temps de réaliser un tel mandala.

Aussi, j’ai proposé une alternative qui pourra paraître douteuse et qui a tout de même fait son effet:

Le mandala pizza… C’est un cercle et si on la choisi bien, on en trouve des symétriques… Oui je sais , un peu moyen mais j’ai un principe, plutôt faire à minima  que de ne rien faire du tout dès lors que l’on fait de son mieux.

Donc ce soir, ce fût pizza-mandala pour tout le monde.

 

Blague à part. J’ai eu l’occasion de ressentir que la stimulation visuelle du beau en plus d’être bon intensifie le plaisir et le sentiment de satiété est plus rapide. Sans doute parceque l’on mange alors plus lentement. Cette expérience me rappelle les quelque fois où j’ai mangé dans des restaurants gastronomiques. On n’ose à peine toucher à son assiette tant elle est belle.

Pourtant un proverbe français nous rappelle que:

La beauté ne sale pas la marmite

Tous les chefs répètent que l’on mange d’abord avec les yeux. Je crois que – oui – nous nous nourrissons aussi avec les yeux.

Sans prendre le contre-pied du dicton, après tout je n’ai pas vécue la guerre, je pense que manger beau c’est densifier l’apport de notre assiette et de son contenu.

L’idéal serait de prendre le temps de dresser de belles assiettes, dans de la belle vaisselle avec de beaux produits.

Oui… prendre le temps…

Raté pour moi aujourd’hui et en même temps je vous propose de tester.

Un mandala à manger en ouvrant les écoutilles

Les auteurs du défi nous proposent également de manger en écoutant de la musique. Ouf… Je pensais qu’il fallait en plus choisir des aliments qui font un bruit particulier…

Personnellement, cela m’a plutôt coupée de ce que je mangeais, j’étais plus dans la musique, que j’avais choisi classique. Les enfants n’ont pas vraiment apprécié non plus.

Au final, soigner l’esthétique de notre assiette, dresser une belle table, cuisiner et manger en écoutant une belle musique aiderait à manger en conscience.

A tester plus longuement…

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *