Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 33: Manger avec les mains – Vous êtes sûr.e.s ???

Aujourd’hui les auteurs du défi des 100 jours pour une alimentation consciente nous invite à manger avec les doigts!?

WHAT??? Rattrapée par le phénomène fingerfood… Pas vraiment en fait car ici il ne s’agira pas de manger des plats conçus pour être mangé avec les doigts… NON Mais tous les autres.

Inutile de vous préciser que Akhenaton est absolument enchanté. Enfin, l’autorisation rêvée devenue injonction pour toute la journée!

Les auteurs nous invitent à éviter de gruger. Exit le sandwich ou la part de pizza. Laissez-vous tenter par un couscous ou un gratin dauphinois! Ben… Voyons…

A priori, tout est question d’énergie. Vous savez le fameux Chi ou QI.

Le qi [tɕʰi˥˩] (chinois simplifié :  ; chinois traditionnel :  ; pinyin :  ; Wade : ch'i⁴ ; EFEO : ts'i), ou ki [xǐ] (japonais : 気), ou encore chi, est une notion des cultures chinoise et japonaise qui désigne un principe fondamental formant et animant l'univers et la vie. Le qi est un concept hypothétique.

Dans cette approche spirituelle, le  est à l'origine de l'univers et relie les êtres et les choses entre eux : « nous ne possédons pas le chi, nous sommes le chi ! » Il circule à l'intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé « champ du cinabre », tanden au Japon et dāntián en Chine. Il est présent dans toutes les manifestations de la nature.

La notion qi n'a aucun équivalent précis en Occident. Apparaissent toutefois de nombreux liens de convergence avec la notion grecque de πνεῦμα / pneûma (« souffle »), et dans la même optique avec la notion d'esprit (en latin « spiritus » dérivé de spirare, souffler), qui signifie souffle, vent.

Plusieurs concepts de la philosophie indienne s'en rapprochent, tels que le prana (प्राण / prāṇa) ou l'ojas (ओजस् / ojas). Wikipédia

Manger en conscience avec les mains et donc les doigts entrainerait, une harmonisation de notre énergie avec celle des aliments.

Tandis que la fourchette ou les baguettes viennent interférer avec le processus naturel d’harmonisation énergétique.

A midi, j’ai décide de cuisiner des rouleaux de printemps. Je ne sortais pas trop de ma zone de confort mais au moins je relevais le défi du jour. … Et ce plat n’avait pas été black-listé avec les sandwichs et autres pizzas…

Excellent mais habituel.

Ce soir, j’ai décidé de faire mieux. D’autant plus qu’Akhenaton m’a fait la remarque car il m’a vu manger une compote avec une petite cuillère à midi... Excuse-moi, Monsieur…

Donc, pour ce soir disais-je, nous avons mangé un plat traditionnel marocain … merci maman d’avoir cuisiné ce plat de mon enfance…

Cela m’a rappelé les fêtes garguantuesques chez mes grands-parents. Finalement ce sera aujourd’hui que j’ai vécu ma madeleine de Proust en version nostalgie.

C’est bon de manger à s’en lécher les doigts.

Bon au goût et bon pour la santé. Il semblerait qu’harmoniser notre Qi et celui de nos aliments faciliterait la digestion.

Je sonde mon corps, et oui effectivement, j’ai très bien digéré.

Pas de mesure scientifique pour le prouver, vous êtes contraint.e.s de tester pour vérifier par vous-même.

A demain,

Sonnya

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *