Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Jour 4: Mon corps me parle ou Comment reconnecter avec la sagesse de notre corps?

Excusez-moi, je dois communiquer avec mon corps; Quelqu’un à son 06 ?

Aujourd’hui, le défi nous amène à questionner notre corps. Autrement dit l’idée est d’entrer en contact avec lui pour qu’il communique avec nous.

OK, là je risque de perdre quelques lecteur.trice.s… c’est un peu bizarre comme truc! Comment peut-on parler à son corps?

Je ne suis pas adepte de la pratique mais j’aime bien tester pour me faire mon avis. Donc, je fais l’effort de tester…

J’en comprends que notre corps est sachant – il sait ce dont on a besoin pour bien fonctionner sauf que nous ne savons pas nécessairement comment il nous parle et encore moins comment appliquer ces précieux conseils.

Cela me fait penser à ma préparation à l’accouchement (désolée Messieurs). La sage-femme nous expliquait que le corps sait comment créer ce foetus. Notre corps se débrouille mais parfois il a besoin de notre aide.

Lorsque l’on est prise d’une irrésistible envie de fraises ou de cornichons, ce n’est pas juste pour embêter le ou la super-proche qui nous soutient!

Si si, c’est notre corps qui a besoin des vitamines, nutriments ou du PH de cet aliment en particulier afin d’optimiser le process de fabrication en cours à ce moment-là…

OK, là ce serait la même chose?

Notre corps nous parle en toute circonstance et est garant de notre bon fonctionnement et par là de notre bonne santé à tout instant?

Avant d’embrasser des études de Droit j’ai eu la chance de passer par la faculté de médecine. J’ai été littéralement en admiration dans la majorité de mes cours tant j’étais épatée par le génie de la mécanique du corps. Neurotransmetteurs, enzymes, assimilation des acides aminés, c’est parfois affolant la chaine nécessaire à la métabolisation d’une molécule.

J’ai ressenti ce même sentiment à la lecture du livre dont je parle dans mon article https://artmonny.com/lartmonny/

Notre alimentation peut être un facteur aidant ou handicapant de chacun de ces millions de process quotidiens.

Il est vrai que si l’on peut avoir un garant infaillible qui puisse nous dire quoi manger pour être au mieux de notre forme, poids, taux d’hydratation, de cholestérol… Sans avoir à y réfléchir – Je signe tout de suite.

Alors, au cours de ma journée, je me suis régulièrement rappelée de demander à mon corps de me parler.

Qu’as tu à me dire? Par quel canal communique -t- on tous les deux?

Je dois avouer que j’ai été aidée car j’ai suivi quelques cours de yoga et à l’époque je pratiquais le Body Scan ou Scan corporel.

Cette pratique consiste à prendre un temps (assis.e ou allongé.e) et à promener son esprit dans chaque partie de son corps.

Vous pouvez imaginer:

  • une lumière ou une bulle qui se promène dans votre corps,
  • vous, aux commandes d’un nano-vaisseau circulant dans tout votre corps … c’est ce que propose les auteur.e.s du cahier d’exercice,
  • ou encore nommer chaque partie de votre corps et lui demander “comment ça va?”

Alors vous ressentez les parties de votre corps et entendez / voyez / sentez ses éventuels tensions ou blocages. Vous pouvez alors en comprendre un message.

La difficulté est que chaque corps communique différemment avec son locataire. Donc il n’y a pas d’outils unique à présenter.

En ce qui concerne mon fils aîné, il marque un temps de silence, se concentre et dit dans sa tête “Tu as besoin de quoi?” Il a alors une réponse qui lui vient dans la tête.

Il a écrit ce matin suite à l’exercice: Mon corps me dit qu’il est content de me parler.

Pour moi, c’est moins évident. Je n’ai pas de réponse à proprement dit.En revanche, je remarque a posteriori que mes actions dans la journée ont servi mon corps.

C’est comme si du fait de l’attention portée à mon corps, celui-ci s’autorisait à m’envoyer des messages inconscients. Ces messages me poussent alors à manger et agir pour servir mes intérêts.

Comment j’ai vécu ma journée?

Ce matin, j’ai remarqué que j’avais la gorges serrée et les jambes lourdes… encore. Ce soir, le noeud à la gorge a disparu et j’ai TOUJOURS les jambes aussi lourdes.

Je dois tout de même ajouter:

Alors qu’en fin de journée elles sont habituellement douloureuses, là, elles sont juste lourdes – c’est déjà pas si mal… (je précise que nous sommes en alerte canicule depuis une dizaine de jours)

Je suis contente de ce rappel du savoir que détient notre corps. Reste à travailler notre façon de communiquer avec lui. Heureusement il nous reste 96 jours!

Je me dis que c’est comme l’apprentissage d’une nouvelle langue, sans doute peu naturel au démarrage, j’ai bon espoir de gagner en fluidité au fil des jours. Je pourrais alors expérimenter la sagesse de Mr Miller. Quelle prétention!

Citation Sagesse, Corps & Physique (Henry Miller - Phrase n°27991)

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *