Défi des 100 jours pour une alimentation consciente

Manger sain… Oui! Mais manger quoi??? 100 jours pour définir un régime alimentaire bon pour soi!

Nourrit-on le terrain de terribles maladies à chaque fois que nous ingurgitons quelque chose?

Alimentation et Santé: Culpabilisation ou responsabilisation?

J’en arrive à me poser la question quotidiennement. Contrairement à quelques années en arrière, maintenant nous savons que:

  • nous mangeons trop gras, trop salé, trop sucré
  • nous devons manger 5 fruits et légumes par jour
  • les produits laitiers sont nos amis pour la vie…

OK, mais une fois qu’on a dit ça? J’avais bon espoir avec l’avènement du nutri-score  http://Le Nutri-Score | L’information Nutritionnelle | mangerbouger.fr‎ d’être accompagnée dans le choix de ce que je mange et donne à manger à mes enfants – mais mon indice de confiance a sévèrement chuté lorsque j’ai lu sur un paquet de nuggets industriels le score B. #onsefoutdenouslà?

Sensible à ma qualité de vie, j’ai testé pendant une année le Véganisme.

Le véganisme, dit également végétalisme intégral, est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. L'adoption de ce mode de vie découle généralement d'une idéologie qui propose une redéfinition normative de ce que devraient être les relations des humains aux animaux. Cette idéologie peut prendre la forme de l'antispécisme, un mouvement selon lequel la même considération morale devrait être accordée aux différentes espèces animales. WIKIPEDIA

J’ai en effet été touchée par les mauvais traitements infligés aux animaux – alors que… franchement on va sur la Lune depuis 1969! Aussi, ai-je stoppé du jour au lendemain tout apport de protéines animales. J’étais heureuse car je découvrais ainsi de nouvelles façon de manger, mon entourage l’était moins car il découvrait de nouvelles façons de manger.

On n’osait plus m’inviter de peur de ne pas pouvoir me faire manger … Elle mange du fromage Sonnya tu crois? Ben non! Et du poisson? Non! OK, alors je vais faire un risotto. Euh … Comme je voulais vraiment voir l’impact d’une nutrition 100% Végan, je ne mangeais pas de beurre non plus. Je profite de cet article pour m’excuser auprès de tous ceux et toutes celles qui se sont torturé.e.s l’esprit pour que je puisse manger. J’exclus de ces excuses publiques les restaurateurs car ils n’y mettaient souvent que peu de coeur … Si t’es pas contente, t’as qu’à manger chez toi!” OK 

Et c’est maintenant que les choses se corsent. A cette époque, je prends conscience d’une grande fatigue. Evidemment, on m’explique que je suis carencée en tout puisque je ne mange pas de viande et que quand même l’avènement de l’homo sapiens sapiens a été largement influencé par la maitrise du feu permettant la cuisson de la viande et par là une meilleure assimilation des protéines – devinez lesquelles? animales bien sure!

OK, j’entends mais je sens qu’il y a autre chose. En plus j’allaite encore mon deuxième enfant à l’époque donc je pense que certaines ont été à deux doigts de me dénoncer à la PMI … Merci chère frangine de m’avoir laissé le bénéfice du doute

Donc, je disais les choses se corsent car je décide de tester une alimentation sans gluten.

Un régime sans gluten est un régime alimentaire excluant les aliments à base de gluten, qui est un composé protéique retrouvé dans de nombreuses céréales comme le blé, l'orge oule seigle.
Le régime sans gluten est généralement motivé par des affections médicales comme la maladie cœliaque (intolérance au gluten) ou même dans certains cas l'allergie au blé. Pour les personnes diagnostiquées intolérantes au gluten, un régime alimentaire strictement sans gluten constitue à ce jour le seul traitement efficace.
Des débats scientifiques sont en cours autour des recherches concernant une éventuelle sensibilité au gluten non-cœliaque. Certains pensent que manger sans gluten serait meilleur pour la santé pour l'ensemble de la population, mais les études scientifiques actuelles ne soutiennent pas une telleaffirmation. WIKIPEDIA

Et là … miracle! Mon extrême fatigue s’estompe de jour en jour.  Je n’ai pas participé aux études scientifiques citées dans l’encart ci-dessus mais j’aurai plutôt fait pencher la balance du côté “manger sans gluten serait meilleur pour la santé”.  Je reprends de l’énergie au fur et à mesure que mon teint grisâtre s’estompe. Good news! Pour ceux et celles qui ont du mal à faire le lien entre “je mange sans gluten” et “je récupère une forme olympique”, je leur recommande la lecture du livre Le Charme discret de l’intestin , Giulia Enders. Je ne mesurais pas l’influence de notre alimentation sur notre état général de santé – c’est bête à dire et en même temps c’est vrai.

Enchantée de ce résultat …  j’ai tout de même évité de peu les anti dépresseurs que mon médecin voulait me prescrire …  j’avais pourtant quelques difficultés à me nourrir. Je ne sais pas si James Bond aurait accepté cette mission. Végan + sans gluten = mission impossible ou la double peine de : Mange systématiquement chez toi et toute seule! Il faut bien dire que personne n’a envie de manger une salade de lentilles au tofu en alternat avec un bol de riz vinaigré sésame et petit légumes. Cela dit j’avais une excellente forme et un poids appréciable mais je souffrais sur le plan social et avais du mal à pâtisser – un bon gâteau, bien texturé, me manquait.

Enfin, j’avais la sensation de ne manger que des glucides. En effet, je trouve que la pâtisserie Végan est déjà relativement sucrée et comme je remplaçais la farine de blé par de la farine de riz… Attention, risque d’overdose de glucides!

Je sentais mes muscles fondrent. Donc ce n’était pas la bonne solution. J’ai alors fait le grand écart et ai testé le paléo.

Le régime paléolithique, fréquemment nommé régime paléo, est un régime alimentaire issu du mode de vie paléolithique ainsi qu'un régime amaigrissant composé d'aliments et de plats que les hommes vivant à l'époque du Paléolithique (Homo habilis, homo erectus, puis homo sapiens) auraient pu consommer. Il se compose notamment d'une part importante de viandes maigres (gibier, volaille, ruminants) nourris à l'herbe mais aussi de poisson, de racines, de noix et de baies. Il exclut, en revanche les produits issus de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire, comme les céréales, les légumineuses, les huiles végétales et les produits laitiers. WIKIPEDIA

Je dis grand écart car alors on ne se nourrit quasi que de protéines. J’ai réintroduis les protéines animales – au grand soulagement de mon médecin  et de mon mari – et quasiment supprimé les glucides … j’ai du me débarrasser de mon stock de farine de riz et de riz tout court … Malheureusement, je n’ai pas accroché. Il était:

  • d’un part trop compliqué pour moi de manger de nouveau “autant” de protéines animales  j’ai voulu essayer le paléo-vegan mais j’avais faim trop souvent … No comment
  • d’autre part l’hygiène sportive qui accompagne ce style life était trop violent pour moi. Un peu de douceur… Mince!

Aujourd’hui, j’en suis là, je mange de nouveau de tout avec cette grande insatisfaction de n’avoir pas trouvé mon régime alimentaire.

Comme j’aime relevé les défis et que je suis persévérante, j’ai cherché et trouvé une méthode pour m’accompagner à définir une façon de me nourrir qui me corresponde.

Cette méthode est un défi, qui se réalise sur 100 jours – Alimentation consciente, Lilou Macé. https://www.lalibrairiedelilou.com/products/defi-des-100-jours-alimentation-consciente

Cahier d'exercices du DÉFI DES 100 JOURS pour une ALIMENTATION CONSCIENTE

Je me lance dans ce défi samedi 4 août et bloguerai tous les jours pour raconter en temps réel le défi relevé du jour, les résultats ou pas, et ce que j’en ai retenu. Je me lance dans ce défi avec mon fils aîné de 9 ans.


Mon objectif: Trouver à l’issue du défi, une alimentation qui fait du bien – au coeur et au corps – et qui n’épuise pas la planète.

Affaire à suivre…

Sonnya GARCIA

Spread the love
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 réflexions au sujet de “Manger sain… Oui! Mais manger quoi??? 100 jours pour définir un régime alimentaire bon pour soi!”

    1. Merci Caroline. Je crois que j’oublie les bénéfices des actions lorsqu’ils sont acquis. Un travers que je corrige…De plus, j’ai dans l’idée que rien n’est définitivement ni intrinsèquement mauvais. Alors, je cherche, blé complet? Qu’une fois par semaine? Je joue à la serial testeuse…

    1. C’est intéressant cette façon que tu as eu de passer d’un régime totalement différent à l’autre pour trouver ce qui te correspond.
      C’est un chouette défi que tu te lances ! Bon courage !

      1. Merci Cécile, c’est bête à dire mais c’est de cette façon que j’ai vraiment compris l’impact de notre alimentation sur le fonctionnement de notre corps!

    2. Merci Pierre-Favre. Aujourd’hui je dois manger des aliments de chaque couleur de l’arc-en-ciel… Lentilles corail, Haricots verts, Choux-fleurs et choux rouge, Jus de citron, et Raisins au menu de la journée. Pour l’indigo, je sèche…

  1. Mince, je suis presque déçue que ces premières expérimentations n’est pas été concluantes pour toi… Vivement cet été pour en savoir un peu plus ! Qu’en est-il de ton régime sans gluten, tu es retournée à la case départ avec le mal-être associé alors?

    1. Aurélie, merci pour ta question. Je mange nettement moins de gluten qu’avant! La règle, manger du pain (c’est ce qui me fait le plus envie – notamment pizza) si j’en ai envie et pas plus de 2 fois par semaine. C’est mon équilibre pour ne pas retrouver le mal-être que j’ai vécu.🤢 Dorénavant je gère mon assiette en fonction de l’énergie qu’elle me procure. L’idée est d’en avoir plus après mon repas et non moins.😜

  2. Il faut faire ceci, il faut faire comme cela… pourquoi devoir se mettre des étiquettes (végétarien, Vegan,…) je pense qu’écouter avant tout son corps et l’une des clés, et pour tout ce qui sont sensible à la maltraitance des animaux ( et je comprend) la viande n’est pas le problème, c’est selon moi la façon d’élever et de considérer ses bêtes comme de une simple entrée d’argent… Merci d’avoir partagé ton expérience, en espérant que tu arrive à trouver TON alimentation, fait toi confiance.

  3. Sonnya bonjour ;
    Et bin !,
    Tu en as fait des tests pour te trouver et trouver ton alimentation.
    Je retiens quand même l’alimentation sans gluten
    Meri pour ton partage. ! 🙂
    Personnellement j’ai trouvé le mien c’est le jeûne intermittent ou le jeûne sec intermittent.
    Je me permets de te laisser le lien de mon blog si tu veux aller voir.
    https://mon-super-regime.com/

  4. Ha ha, j’ai vécu ça également il y a quelques années : crudivorisme, puis végétarisme, et sans produits laitiers, puis sans gluten… On a testé pas mal de choses !

    Au final, nous avons gardé une alimentation à dominante végétale, avec du cru et du cuit (plus ou moins l’un ou l’autre selon les saisons), où on limite les produits laitiers et le gluten autant que possible, et où les repas sont construits selon les besoins du corps en chrono-nutrition (c’est-à-dire gras et protéiné le matin ; un peu de sucré au goûter ; et beaucoup de légumes + des céréales et/ou légumineuses (occasionnellement un peu de viande ou de poisson)

    + bonne hygiène de vie : sommeil, activité physique, méditation, écoute des émotions

  5. salut Sonnya, j’ai beaucoup cherché aussi et ce durant des années, perso ce qui me plaît, entre autres, c’est de prendre en compte le tempérament, qu’il soit hippocratique ou ayurvédique, peu m’importe et d’y ajouter des épices et du goût en partant d’aliments frais de première qualité, sans me prendre la tête et je suis presque végétarienne ; je ne cuisine pas de viande chez moi, mais j’en mange avec plus ou moins de plaisir chez mes amis (ça dépend du plat) ça me donne une forme satisfaisante, un bon moral et une peau rajeunie de 10 ans…sans oublier bien sûr les aliments/ compléments miraculeux que j’absorbe avec reconnaissance chaque jour. Si tu as besoins de conseils, je peux peut être te conseiller…A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *